© Kalimba M 

Culture

La Biennale urbaine de spectacles à ne pas rater !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la programmation de la Biennale urbaine de spectacles (BUS) de Pantin, est particulièrement dense cette année. Alors, pour vous aider à faire votre choix, la rédaction a sélectionné quatre rendez-vous qui, c’est certain, sauront donner à cette édition une saveur de liberté retrouvée.
Article de Anne-Laure Lemancel, publié dans Canal n°297, juin 2021.

Publié le

AVERTISSEMENT : l’ensemble des informations de cette page est susceptible d'évoluer en fonction de la situation sanitaire. 

Quatre bonnes raisons de participer

LE GRAND DÉBARRAS

Brocante enchantée
Créer un spectacle autour des vide-greniers, ces événements ultra-populaires, sans les dévoyer ? Voici le pari fou, caustique et tendre, de Pascal Rome et de sa compagnie OpUS. Dans Le Grand Débarras, brocante nocturne et scénographiée, des comédiens s’immiscent parmi les vrais exposants. Complètement déjantés, ils animent des stands à la fois loufoques et merveilleux. En bonus, une buvette, une tombola et un décollage de fusée !

Jeudi 1er juillet et vendredi 2 juillet à 20h30.
Durée : 2h30
Place de la Pointe

HAPPY MANIF - LES PIEDS PARALLÈLES

Danser la rue
Et si vous dansiez au milieu de la ville, comme si plus rien n’existait, comme si l’environnement s’éveillait sous les notes d’une bande-son merveilleuse ? Voici l’expérience promise par la compagnie David Rolland. Happy manif propose en effet une déambulation chorégraphique enchantée. Dotés d’un casque qui diffuse de la musique, guidés par deux artistes, les spectateurs traversent l’histoire de la danse, et celle, colorée, des comédies musicales.

Samedi 3 juillet à 11h et 15h
Durée : 45 minutes
Parc Stalingrad (112, avenue Jean-Lolive)
Sur réservation au 01 49 15 41 70.

 

LES TROIS MOUSQUETAIRES

De cape et d’épée
« Un pour tous, tous pour un ! » Le collectif 49 701, mené, entre autres, par la dramaturge et metteure en scène Clara Hédouin, plonge corps et âme dans les pages des Trois Mousquetaires. Non contente d’en réaliser, pour le bitume, une version contemporaine et punchy, la jeune et fougueuse compagnie décline le blockbuster littéraire signé Alexandre Dumas en série de trois épisodes.

Mercredi 30 juin, 20h
Durée : 2h30
Rendez-vous devant le théâtre du Fil de l’eau (20, rue Delizy)
Tarifs : de 5 à 8 euros
Réservation au 01 49 15 41 70 ou sur sortir.pantin.fr

LIEUX-DITS

En apesanteur
La signature de la compagnie La Migration ? Le double fil, une étrange machine rotative, mue par le vent et les mouvements de quatre artistes (deux acrobates et deux interprètes aériennes). Dans leur spectacle Lieux-Dits, la compagnie crée un cocon pour la création. Une toile tissée de cirque, de musique et de chorégraphie qui offre une frontière poreuse entre le « dedans » et le « dehors ». Un moment de grâce, de voltige et d’improvisations suspendues où le blues dialogue avec les guitares.

Samedi 3 juillet à 17h et dimanche 4 juillet à 16h30
Durée : 50 minutes
Square éphémère (43, rue Denis-Papin)

 

DÉCOUVREZ LA PROGRAMMATION COMPLÈTE DE LA BIENNALE URBAINE DE SPECTACLES, SUR SORTIR.PANTIN.FR