© Josefina Perez Miranda 

Le

à

Salle Jacques Brel

Quartiers :
  • Quatre-Chemins

Danse

Chers

Au Japon, sans tabous, les vivants parlent toujours aux morts. C’est ce dialogue que Kaori Ito, chorégraphe, retranscrit dans " Chers " à travers la danse et son ballet. D’une lettre écrite trop tard, les danseurs mettent en mouvement leurs émotions et ce qu’il reste à dire à leurs disparus. Mercredi 16 décembre à 20h, salle Jacques Brel.

Public :  Adulte, Jeune (12 - 25 ans)

OUVERTURE DE LA BILLETTERIE ET DES ABONNEMENTS À LA SAISON CULTURELLE 2020 / 2021, LE VENDREDI 4 SEPTEMBRE 2020.

Réparer les vivants

Imprégnée de culture japonaise et formée à la danse occidentale, Kaori Ito, chorégraphe en résidence au Théâtre du Fil de l’eau pour une deuxième année, a développé un vocabulaire singulier qui lui ressemble. À la croisée des cultures et des langues, elle s’intéresse aux non-dits et " donne corps aux choses invisibles ".

Travaillant à partir de lettres qu’elle a demandées aux interprètes d’écrire à leurs proches disparus, Kaori Ito invite sur scène nos fantômes. Danser pour parler avec les morts, leur dire au revoir et pardonner aux vivants. Les six interprètes traversent ainsi intensément leurs relations avec les absents. Entre deux mondes, ils sont comme des esprits flottants. Inévitablement attirés les uns par les autres, les danseurs s’aimantent et se repoussent jusqu’à constituer une humanité qui parle d’invisible. Continuer à vivre, irrésistiblement.

Public

Dès 10 ans

Durée

1H

Distribution / Crédits

Compagnie Himé. Création 2020
Direction artistique et chorégraphie : Kaori Ito
Texte : Kaori Ito, Delphine Lanson et les interprètes
Collaboration artistique : Gabriel Wong
Interprètes : Marvin Clech, Jon Debande, Nicolas Garsault, Louis Gillard, Delphine Lanson, Leonore Zurfluh
Composition : François Caffenne
Lumière : Carlo Bourguignon
Aide à la documentation et à la dramaturgie : Taïcyr Fadel
Production : Améla Alihodzic